Skip to content
Please check an answer for every question.
Paramétrage des cookies

Total peut déposer les catégories suivantes de cookies : cookies pour les statistiques, la publicité ciblée et les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver ces cookies, ces paramètres ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

L'activation de cette catégorie de cookies nous permet d'établir des statistiques de trafic sur le site. Leur désactivation nous empêche de surveiller et d'améliorer la qualité de nos services.
Notre site Web peut contenir des boutons de partage vers des réseaux sociaux qui vous permettent de partager notre contenu sur ces réseaux sociaux. Lorsque vous utilisez ces boutons de partage, un lien est établi vers les serveurs de ces réseaux sociaux et un témoin tiers est installé après avoir obtenu votre consentement.
L'activation de cette catégorie de cookies permet à nos partenaires d'afficher des annonces plus pertinentes en fonction de votre navigation et de votre profil client. Ce choix n'a aucune incidence sur le volume de publicité.

03/04/2019 Actualités

Communiqué de presse - L’Usin’Eure : la première Ecole de Production de la métallurgie d’Evreux

Evreux, le 03 avril 2019 – La première Ecole de Production de la métallurgie de Normandie, l’Usin’Eure, a été inaugurée dans les locaux de l’association Education et Formation, à Evreux, 63 rue de Rome – le Bois des Communes. Depuis octobre 2018, 10 élèves de 15 à 18 ans, préparent en deux ans, le CAP de Conducteur d’Installation de Production (CIP). Les élèves consacrent les deux tiers de leur temps de formation, soit 24h par semaine, à la fabrication de pièces mécaniques pour des entreprises industrielles de la région.

Pour mettre en œuvre la pédagogie du « faire pour apprendre » soutenue par les Ecoles de Production, Education et Formation, l’UIMM de l’Eure et la Région Normandie à l’initiative du projet, ont fait le choix de construire et d’équiper entièrement à neuf un atelier d’usinage de 1 000 m². Un investissement de 2,5 millions d’euros a été nécessaire pour offrir les conditions d’apprentissage optimales et donner l’envie aux jeunes, garçons et filles, ayant pour la plupart connu un parcours scolaire difficile, de s’orienter vers les métiers de l’industrie avec des perspectives d’emploi et d’évolution professionnelle. Les élèves travaillent à la réalisation de vraies commandes vendues à des clients aux conditions réelles du marché. De cette façon, ils apprennent à maîtriser les gestes de leur métier, les codes de l’entreprise mais aussi une authentique culture professionnelle.